Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

09/11/2009

MLC : José Makila condamne la radiation Gabriel Bolonge et du sénateur Ikoli

Makila.jpgLa radiation du MLC de Gabriel Bolonge et Ikoli Ndombo, qui ont postulé au gouvernorat de province de l'Equateur en indépendant, suscite des réactions. L'ancien gouverneur de cette province et inspecteur général du MLC, José Makila, qualifie cette décision d'injuste, d'anti-démocratique et tendant à diviser les ressortissants de l'Equateur. La direction de ce parti applique la politique de deux poids, deux mesures, a déclaré José Makila.

«On interdit aux citoyens congolais de postuler en tant qu’indépendants ! Mais, c’aller à l’encontre de la constitution du pays ! Il y a un certain nombre de députés indépendants au sein du MLC. Pourquoi ces derniers ne sont pas suspendus ou radiés du parti ? », interroge José Makila. Il est reproché aux personnes radiés de marcher à l’encontre des principes du parti en allant à la reconquête du gouvernorat de l’Equateur en ordre dispersé, avec pour effet de fragiliser le MLC. «Qu’est-ce qui fragilise la parti ? », questionne le gouverneur déchu de l’Equateur. Il rappelle que quand le président national du MLC, Jean Pierre Bemba, avait demandé aux mêmes membres du parti de soutenir Makila lorsque ce dernier était écarté du gouvernorat de l’Equateur à la suite d’une motion de défiance votée par l’assemblée provinciale, ils ne l’ont pas soutenu au sein de l’Assemblée nationale. «Mais aujourd’hui, quel soutien ils demandent à ceux-là ? C’est injuste! On cherche à diviser les enfants de l’Equateur. Il faut que les (ressortissants) de l’équateur soient vigilants», lance-t-il. >strong>Indiscipline ou liberté d’opinion ? M. Makila reconnaît qu’il existe des problèmes au sein de ce parti, dont le leader national a été arrêté le 24 mai 2008 à Bruxelles et transféré, le 3 juillet 2008, à la Cour pénale internationale (CPI). «Il y a un groupe des gens qui sont là juste pour donner de fausses informations au président national là où il se trouve. Les informations transmises au président national sont biaisées au départ et c’est ça le résultat !», soutient José Makila. La présidente de la fédération du MLC/Mongala et membre du Bureau politique de ce parti, Louise Ekpoli, a annoncé, jeudi, la radiation de Gabriel Bolonge et du sénateur Ikoli. Il leur est reproché de s’être présentés comme candidats indépendants à l’élection du futur gouverneur de l’Equateur ; alors que le parti a appelé au soutien d’une seule candidature du député Jean Lucien Busa. Vendredi matin, le député Ndom Nda Ombel, secrétaire général adjoint chargé de la coordination des fédérations et secrétaire général intérimaire du parti, a confirmé cette décision. Il a précisé qu’elle a été prise par le collège des fondateurs du MLC après une série de réunions commencées mardi dernier, les concernés ayant refusé de retirer leurs candidatures. « Notre souci, c’est de préserver l’image du parti qui n’est pas un fourre-tout», a-t-il déclaré.

Par Editeur Web /OKAPI/L'EXPRESSION

Les commentaires sont fermés.