Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

18/11/2009

Les frasques italiennes de Kadhafi

kadafi.jpg

Pour le recrutement des Italiennes, les règles étaient précises: mesurer au moins 1,70 m, tenue élégante mais sobre et talons d'au moins 7 cm. Minijupes, jeans et décolletés étaient proscrits, tout comme les confidences aux journalistes.

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a commenté lundi soir à Rome l'affaire du crucifix dans les écoles publiques italiennes en défendant la laïcité, lors d'une deuxième soirée organisée en marge du sommet de la FAO sur la faim avec 200 jeunes Italiennes, selon les médias italiens. Comme la veille, les jeunes femmes se sont rassemblées sur l'élégante Via Veneto à Rome, devant le siège de la société Hostessweb qui les avaient recrutées pour un cachet de 60 euros, avant d'être acheminées en bus jusqu'à une villa de l'ambassade de Libye.

Les règles étaient précises: mesurer au moins 1,70 m, tenue élégante mais sobre et talons d'au moins 7 cm. Minijupes, jeans et décolletés étaient proscrits, tout comme les confidences aux journalistes.

Contrairement à la veille, où les jeunes femmes avaient assisté à une leçon d'une heure du colonel Kadhafi sur l'Islam, l'Occident et le rôle des femmes, la soirée a pris la forme d'un échange de questions-réponses. L'une d'elles portait sur la récente condamnation de l'Italie par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) sur la présence de crucifix dans les écoles publiques, selon le quotidien La Repubblica et l'agence Ansa.

"L'important est de ne pas mettre la religion dans l'Etat, en Libye nous n'obligeons personne à suspendre le croissant de lune (symbole de l'Islam, NDLR), ceux qui veulent le faire le font", a répondu le numéro un libyen. Comme dimanche soir, il a appelé ses jeunes interlocutrices à se convertir à l'Islam, promettant à celles qui franchiraient le pas de les aider à se rendre en pèlerinage à La Mecque. Il a de nouveau offert à chacune un Coran.

Plus tôt dans la journée, après son intervention à la tribune de la FAO et avant de rencontrer le chef du gouvernement Silvio Berlusconi, l'imprévisible Kadhafi avait bloqué le centre de Rome en se lançant dans une promenade impromptue.

Entièrement vêtu de blanc et escorté par ses gardes du corps et un hélicoptère, il avait marché de Via Veneto jusqu'à Piazza di Spagna avant de s'arrêter pour prendre un café à deux pas du palais Chigi, siège du gouvernement.

Afp/L'expression

Les commentaires sont fermés.