Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

14/01/2010

Situation Humanitaire au Congo Kinshasa

 

Voici les Points Saillants de la Situation humanitaire en République Démocratique du Congo fais par le Représentant de OCHA au Point de Presse de la MONUC

 

Photo d'Archive(dia-afrique.org)

 

En Province de l’Equateur

 

·  La situation humanitaire reste préoccupante dans le district du Sud-Ubangi. A ce jour, environ 60 000 personnes déplacées internes ont pu être identifiées. D’autres se trouveraient dans des zones non accessibles. En effet, l’accès aux populations vulnérables est toujours entravé par les conditions sécuritaires et le mauvais état de l’infrastructure routière. Une mission inter organisations est actuellement sur le terrain en vue de l’évaluation des besoins et de la planification de l’assistance aux personnes vulnérables. La mission était hier à Bozene et ce matin, elle se trouve à Kungu.

·  Les personnes déplacées n’expriment actuellement aucune intention de retourner dans leurs milieux d’origine. A Kungu par exemple, on a pu noter que les enfants déplacés venus de Dongo, ont été inscrits gratuitement dans les écoles sur place. Ce qui peut laisser supposer un déplacement de longue durée. Les autorités locales multiplient les efforts pour sensibiliser les déplacés au retour mais le traumatisme est encore très grand. Ainsi par exemple, certains déplacés reviennent le jour dans leur village mais repartent à l’approche de la nuit.

·  Néanmoins, le Programme alimentaire mondial (PAM) a déjà distribué près de 40 tonnes de vivres à près de 5 000 bénéficiaires. Le PAM a également procédé à l’enregistrement de près de 20 000 personnes vulnérables à Bokonzi. Le convoi du PAM attend une escorte de la MONUC pour l’acheminement des vivres et la sécurisation des distributions à Bokonzi.

 

En Province du Katanga

 

·  Une mission de la communauté humanitaire du Katanga séjourne depuis le 8 janvier à Bendera, dans le district du Tanganyika, pour assister les déplacés venus du Sud-Kivu en vivres, biens non alimentaires et médicaments de première nécessité. Actuellement, le nombre de ces déplacés est estimé à environ 11 000 personnes, reparties en environ 2 309 ménages. L’état de la route est très déplorable. La mission a mis deux jours pour parcourir les 125 km qui séparent Kalemie à Bendera. L’appui logistique de la MONUC reste indispensable pour permettre des actions rapides. Le PAM a commencé la distribution de vivres le 11 janvier. L’opération va durer une dizaine de jours. Les besoins en vivres des personnes déplacées sont estimés à 93 tonnes par mois. Le PAM et l’UNICEF sont en train de charger d’autres vivres et biens non alimentaires pour retourner à Bendera.

·  La population de Manono est en proie à une sorte de paludisme avec anémie. Une mission inter organisations doit se rendre sur place du 13 au 19 janvier en vue d’évaluer la situation. Selon Médecins sans Frontières Hollande qui a signé un protocole d’accord avec le ministère de la santé pour des soins gratuits, 270 cas de paludisme grave ont été traités et 125 transfusions sanguines accomplies au cours de la dernière quinzaine de 2009. Un total de 714 personnes a bénéficié d’un traitement gratuit grâce aux médicaments mis à disposition par le bureau central de la zone de santé et l’UNICEF.

 

En Province du Nord-Kivu

 

·  Le volcan Nyamulagira a connu une activité très intense tout au long de la semaine mais le survol effectué par les experts en le lundi 11 janvier a montré une baisse significative de l'activité. L'activité au niveau de la fissure a diminué de moitié et a même totalement disparu au sein du cratère principal. Toutefois, il serait prématuré d'annoncer la fin de l'éruption. Un suivi journalier de la situation reste absolument nécessaire. La coulée de lave principale n'a pas connu d'avancée en direction de la route Goma – Sake.

·  Une mission conjointe gouvernorat et communauté humanitaire a constaté le 10 janvier une augmentation des cas de diarrhée dans les zones de Sake et Rusayo. La question de la salubrité de l'eau est sensible dans les zones où l'eau de pluie est la principale source d’approvisionnement.

·  Les problèmes d’accès à certains territoires ne cessent de se poser. La route Sake – Masisi centre – Nyabiondo connaît une dégradation de plus en plus importante et mérite une attention particulière de la part des intervenants de ce secteur. Par ailleurs, Première Urgence indique que la route entre Rugogwe et Mpati demeurera fermée jusqu'au 25 janvier au moins en raison d'un retard des travaux sur le pont de Kashebere dans la Zone de Santé de Mweso.

 

En Province Orientale

 

·  La protection des civils est toujours une préoccupation dans les Uele. Au cours du mois de décembre, trente attaques de l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) ont occasionné la mort de 83 personnes. Un total de 160 civils, dont 17 enfants, a été enlevé au cours de la même période. En Ituri, des hommes armés venus de Potopoto ont enlevé le 4 janvier huit femmes à Singo et Malo, 60 km au sud de Bunia.

·  Les combats entre les FARDC et des groupes armés à la fin du mois de décembre à Potopoto, Kanana et d’autres localités du district de l’Ituri, ont provoqué le déplacement des populations. Une évaluation faite à Aveba a identifié 249 nouveaux ménages déplacés avec des besoins en abris et biens non alimentaires. Toujours en Ituri, les habitants de Nono (6 km de la cité de Aru) ont fui leur village, à la suite d’une attaque des miliciens de l’Union des Révolutionnaires du Congo (URC) dans la nuit du 7 au 8 janvier.

·  Un fort taux de malnutrition est signalé à la prison centrale de Bunia. Selon Médecins sans Frontières Suisse (MSF-CH), on y note un taux de malnutrition globale d’environ 13 %, un taux de malnutrition modérée de 12 % et un taux de malnutrition sévère de 1,4 %. MSF-CH intervient dans cette institution pénitentiaire sur le plan sanitaire et d’eau potable depuis décembre dernier. MSF-CH se retirera de cette prison au début du mois de février 2010, et sera relayé par le Comité International de la Croix Rouge.

 

En Province du Sud-Kivu

 

·  Le nombre d’incidents de protection a été en hausse au mois de décembre par rapport aux mois d’octobre et de nombre. Un total de 1 657 incidents a été signalé pendant ce mois. Les extorsions de biens, les incendies des maisons et les pillages restent les incidents les plus courants dans les Territoires de Fizi, Kalehe, Mwenga, Shabunda et Uvira. Les auteurs sont en premier lieu les FARDC, suivis des FDLR et ensuite des autres groupes armés. Au total, 11 890 incidents de protection ont été commis au cours de l’année 2009.

·  L’insécurité ne cesse de provoquer des déplacements des populations dans les hauts plateaux de Fizi, Itombwe et Uvira. Selon les autorités locales de Magunda, dans le Territoire d’Uvira, plus de 180 ménages déplacés, venus des hauts plateaux, se trouvent à Uvira depuis la mi-décembre 2009. La commission Mouvement des populations du Sud-Kivu estime le nombre de déplacés internes à plus de 730 000 personnes sur l’étendue de la province au 31 décembre 2009.

·  Les deux cas de la grippe porcine A découverts dans la ville de Bukavu il y a quelques jours, ont été confirmés. Le plan de contingence a été déclenché. La formation des prestataires des soins et la sensibilisation de la population sont en cours. Selon l’Organisation mondiale de la santé, il n’y pas de médicaments (antiviraux) dans les structures sanitaires de la ville, pour la prise en charge d’éventuels cas compliqués.

·  Des cas suspects de choléra sont signalés dans le Territoire de Mwenga. Du 4 au 8 janvier 2010, 21 cas ont été enregistrés dans la localité d’Iganda parmi lesquels 8 décès. L’Inspection provinciale de la santé a prélevé des échantillons à envoyer au laboratoire spécialisé à Kinshasa pour analyse et confirmation. La riposte est en cours. Dans le territoire de Fizi, des cas de choléra continuent d’être enregistrés. Du 1er au 7 janvier 2010, 23 cas ont été admis au centre de santé de Swima (62km au nord de Baraka) parmi lesquels 2 décès. Selon le bureau central de la zone de santé de Nundu, la réponse est en cours. Au total, 1060 malades de choléra ont été soignés gratuitement au cours du mois de décembre dans les différents centres de traitement (CTC) du Sud-Kivu avec l’appui de la communauté humanitaire.

 

 

Les commentaires sont fermés.