Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

10/03/2010

RDC : Opération armes contre argent au Nord Kivu

-Adolphe Lumanu a lancé officiellement l’opération à Masisi avec la Parec

-Célestin Mbuyu plaide pour un humanisme de la part de détenteurs des armes

Lumanu Ministre.jpg

Ministre Mbuyu.jpg

 

L’opération « armes contre argent » est arrivée au cœur de la plus dure de circonscriptions, jadis théâtre des conflits les plus récurrents. Tout ceci démontre la ferme volonté du Gouvernement congolais de faire installer la paix dans toute l’étendue du pays. On aurait cru à un film, mais « l’investissement personnel du Chef de l’Etat, Joseph Kabila » est un élément indispensable pour une paix durable à l’est du pays et plus particulièrement aux deux Kivu.

Contacté par nos fins limiers, l’actuel ministre de l’hydrocarbure a suivi ce périple avec le vice premier ministre, en charge de l’intérieur et sécurité Adolphe Lumanu, en sa qualité de l’ancien ministre de l’intérieur et sécurité du gouvernement précédent, qui a fondé son argumentaire sur « l’humanisme devant caractérisé les détenteurs des armes à feu, car dit-il, l’homme ne doit pas se mettre à la place des bêtes féroces pour bouffer les hommes, parce que détenant une arme qui peut le nourrir ou le protéger ».

Ci-dessous l’intervention de Célestin Mbuyu :

Merci, nous sommes venus dans la suite du vice-premier ministre chargé de l’intérieur et de la sécurité, son Excellence M. le Professeur Lumanu et répondre donc à l’initiative de la Parec  du Pasteur Ngoy Mulunda, sur la demande du président de la République qui a lancé l’opération « armes contre agent ».

population de kitchanga.jpg

Vous savez que la paix est entrain de revenir suite à l’engagement personnel du Président de la République, Son Excellence  Joseph Kabila Kabange. Dans ce pays, c’est que toutes congolaises et tous congolais qui peuvent par une initiative, disons participer au rétablissement rapide de la paix dans notre pays, il est toujours la bienvenue. C’est dans ce cas que le Pasteur Ngoy et son Parec  a tout fait les opérations qui ont toujours visées  au rétablissement de la Paix. C’est ainsi que, pour le moment suite à une décision qui a été prise lors d’un conseil d’un Conseil des Ministres qui s’était tenu au Sud Kivu, sous La présidence du Président de la République avait décidé qu’il faudrait ramasser des armes, parce que quand on parle de ramassage des armes, cela remonte depuis Jean Schramme depuis 1964. Les guerres qui arrivent ace des armes, il y a ceux qui depuis 1994, suite au couloir que nous avions ouvert, disons aux rwandais et les gens qui se sont armés, munitions et consorts. Tout était resté dans  notre pays, parlons du Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema et la Province Orientale. Afin, en ce moment le conseil des  ministres avait pensé qu’Il faudra nécessairement une opération de ramassage des armes. Là, alors cela que nous avions été à Kitchanga, hier (mardi le 09 mars 2010) et nous étions avec la population. C’est encore une petite mine. Le vice premier ministre a lancé l’opération et on a assisté à quelques remises. On a remis quelques armes que l’on avait récupérées. Nous avons pris près de dix armes.  Nous pensons que l’opération va très bien se dérouler. Malheureusement,  il n’y a pas de réseau (téléphonique) là-bas.

On a chargé le gouverneur d’entrer en contact avec l’équipe. Mais nous lançons  aussi un appel vibrant disant à toutes les congolaises et à tous les congolais de s’unir pour la réussite, qu’ils n’ont pas à se gêner. Même le Dieu qui nous a crée, Il nous pardonne.  Nous ne voyons pas pourquoi, nous ne devons pas nous pardonner… Ceux de nos filles et de nos fils … Nous devons tous avoir honte de détenir les armes. Personne ne doit être cité parce que c’est une opération de réconciliation et de la recherche de la paix.

Al question de savoir comment répondre aux préoccupations de la population qui ont estimé que c’est une injustice de la part de l’autorité de leur remettre 50 Dollars contre arme, contrairement à Kinshasa, où les armes ont été récupéré avec 100 dollars américains, il a estime de sa part que :

A mon avis, à moins que l’on soit profondément Satan et qu’on dise que l’opération de ramassage de l’arme qui doit me nourrir come on a entendu les autres dire qu’avec des armes, on a construit des maisons, maintenant on va nous donner cet argent pour en faire quoi ? Rappelez-vous de ce qui se passe aujourd’hui dans le monde. Le monde n’est plus come celui d’Adam. Si vous voyiez dans le monde des gens qui ont commis de génocide, des gens qui nt manifesté tel ou autre fait et qui nt causé des torts ou dégâts sur les autres sont poursuivis même quand ils ont atteint l’âge de 80 ans. Ce n’est pas aujourd’hui que l’on peut construire la maison de cette façon, parce que vous ne devez pas dire à Dieu que parce que vous ne m’aviez pas donné ceci ou cela, c’est la raison que nous sommes entrain de tuer. Dites à votre diable ou Satan que vous m’aviez permis de tuer, mais moi on ne m’avait pas attrapé. C’est pour quoi, il ne faut pas vous enorgueillir. C’est une opération qui ne peut pas inciter les gens à s’enorgueillir. Si les gens disent que moi j’avais tué ou que moi j’avais utilisé l’arme pour piler le pays… A présent donc disons,  parce que les minerais que l’on prend, c’est le bien de congolaises et des congolais… Ca n’appartient pas à celui qui détient l’arme. Moi, je pense que les gens doivent avoir le feel-back, au lieu de croire que comme vous avez fait il faut encore s’enorgueillir ou il faut encore vous vanter !

Et,  vous commencez même à raconter que l’on m’a donné cinquante dollars (50 USD). J’aurai que les gens disent, nous avons pris la résolution de ne lus continuer la guerre et de ne plus tuer nos frères. Alors,  nous venons remettre ces armes gratuitement même. Mais si on donne 50 dollars, ils doivent savoir que : primo : ils ont tué et ils ont fait peiner la population. Ils ont massacré a population, ils ont fait déplacer les gens, ils ont fait violer les gens ils ont pris les minerais du peuple congolais. Bref, ils ont donc pilés la population, ils ont donc malmenés la population, mais en plus de ça, ils nt pris cet argent pour se réjouir. Mais ils doivent avoir une conscience chargée. AIors, ce n’est pas de cette façon que l’on doit remercier le peuple congolais. Soutenant que : nous avons pillé…

Il ne faut devenir animal, a-t-il conclu.

Propos recueillis par le Pasteur Tshibangu et Patrick Ngbanga

 

Les commentaires sont fermés.