Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/03/2010

RDC News

Honorable Amuri Serge denounced irregularities in the Office of the National Assembly.




Member of the Parliamentary Group of GPI (Group of Independent Members); Honorable Serge Amuri met with us to give his position on stopping or relaxation brisque parliamentary activities by the Office of the National Assembly.

The People's Palace is a place for all Congolese where elected representatives are working and make decisions.

But MPs do not understand anything! Taking the microphone in front of our courage, the great elector Amuri Serge game failing to follow the schedule by the Office of the National Assembly and other similar effects. According to our sources not listed: other national deputies learned the postponement of the plenary at the door of the palace of the people as they saw the stands or stands of exhibitors of APPA. Time is money. A delay has s'encaisser bristles themselves) the National Assembly following the internal organization of the Office of the National Assembly without consulting the full plenary of the electors or elected representatives.




AMP (Alliance for the Presidential Majority) begins to lose speed politics!

Everyone wonders if the GPA was disoriented its objectives. Things do not work in this component Honorable Amuri said Serge. Although it is part of the Alliance policy, he said aloud in our micro that some men are no longer what has been assigned by the founders of this movement.

The DRC is at the door of the Cinquantenaire, all Congolese and the world watches as we look.
The Head of State had dedicated this year (Year Social) for the Congolese. This vision was launched by President Joseph Kabila Kabange is an important time to change the data in the development of Rdcong.
He must speak with actions

It is in this sense that the Honorable Serge Amuri has launched several projects of irrigation water in the outskirts of Kinshasa to water for vulnerable populations around the Congolese capital.

To be continued.

25/03/2010

Congo-RDC

Kananga: l’UNMACC remet les zones dépouillées des engins non explosés aux autorités locales

 

 

 

Le Centre de coordination de la lutte antimines des Nations unies, UNMACC, a organisé une double cérémonie ce mercredi 24 mars à Kananga, au Kasaï Occidental. Il s’est agi, d’une part, de la remise officielle des zones dépouillées autour de l’aéroport aux autorités locales et d’autre part, de la poursuite de la démolition des engins non explosés, à plus de 20 kilomètres de la ville de Kananga. Le vice-gouverneur Hubert Mbingo et le chef de bureau Monuc Mohamed Ould Elhacen ont assisté à cette double cérémonie.

Un peu d’historique

Selon les responsables de l’UNMACC, les troupes armées venues secourir les FARDC (Ndlr : Forces armées de la République démocratique du Congo) durant les guerres des années 90 ont laissé plusieurs mines aux alentours  de l’aéroport.

En août 2008, ce terrain était cultivé. Un jeune garçon y a trouvé la mort alors qu’il jouait avec une  mine antipersonnel.

De là, l’UNMACC a fait recours à la  compagnie sud Africaine de déminage dénommée MECHEM.

Selon John Paco de MECHEM, cette compagnie a dépouillé un site  de plus  de 360 mille mètres carrés. Au cours de ces travaux, a-t-il poursuivi, plus de 2000 engins non explosés ont été découverts, dont les munitions, les obus de mortiers et les obus anti-calibres.

A l’issue d’une démonstration, les autorités locales et les Nations unies ont signé des documents attestant que la zone minée revenait à la population.

La démolition

Ensuite, des délégations se sont rendues au village de Ntambwe-Nzapo, à 22 kilomètres de Kananga.

Sur place,  MECHEM a procédé à la démolition de près de 70 obus provenant de la 4e région militaire.

Présent à cette cérémonie, le vice-gouverneur de province a demandé au chef du village Ntambwe-Nsapo d’interdire tout accès à la zone de démolition jusqu’à l’autorisation de MECHEM.

12/03/2010

Social Security in North Kivu.

Social 2010: Jaynet Kabila leads the way!

jaynet_kabila.jpg


The North Kivu vibrates to the rhythm of social action in early March.
Months for women. In this logiq that wars are displaced in the joy of receiving their reincertion quits office. Foundation donation M'zee Kabila as engineering know Mrs. Jaynet Kabila. It all fronts to distribute the kits in the Kivu.

This www.grupobgdeventos.com Contact Senior entreint bill is to demonstrate the true meaning of duscours the President of the Republic President Joseph Kabila, who had proclaimed the year 2010 the year of the Social.

We will return.

Patrick NGBANGA LETEA

Diplômatie en RDCongo

 

Les nouveaux ambassadeurs du Burundi et de l’Inde présentent leurs lettres de créance au Président Joseph Kabila

joseph_kabila.jpg

L’accréditation de ces deux diplomates en Rdc prouve à suffisance l’excellence des relations bilatérales qui existe entre Kinshasa et Bujumbura, d’une part, et Kinshasa et New Dheli, de l’autre

MM. Léandre Bagengwanubusa Amuri et Devendra Nath Srivastava, nouveaux ambassadeurs extraordinaires et plénipotentiaires respectivement du Burundi et de l'Inde en République démocratique du Congo, ont présenté leurs lettres de créance au Président de la République, Joseph Kabila Kabange, au cours d'une brève cérémonie organisée jeudi au Palais de la Nation.

L'accréditation de ces deux diplomates en République démocratique du Congo prouve à suffisance l'excellence des relations bilatérales qui existe entre Kinshasa et Bujumbura, d'une part , et Kinshasa et New Dheli, de l'autre.


Le nouvel ambassadeur burundais en RDC est né à Bujumbura le 1er septembre 1967. Originaire de la province de Gitega, il est diplômé en Biologie de l'Université de Kinshasa. Il a occupé les fonctions de Directeur et Chef de services d'entretien et d'approvisionnement à la polyclinique du Dr Philippe Biyonghe à Libreville, au Gabon. Il a ensuite occupé les fonctions d'ambassadeur du Burundi auprès de la République unie de Tanzanie et à la Communauté de l'Afrique de l'Est (EAC basée à Arusha/Tanzanie). Il est marié et père de trois enfants.

Le diplomate indien, lui, est diplômé de degré supérieur en mathématique physique de l'Université Allahabad (Inde). Il a occupé plusieurs fonctions en diplomatie tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de son pays, avant son accréditation à Kinshasa. Il est marié et père de trois garçons.

MM. Alexis Thambwe Mwamba, Gustave Bea Siku et Ngoy Lulu, respectivement ministre des Affaires étrangères, Directeur de cabinet du Chef de l'Etat et Conseiller principal du Chef de l'Etat au Collège Politique et Diplomatique ont assisté à cette cérémonie.

Le Président Joseph Kabila visite le Centre d'émission de la RTNC à Binza-pigeon

Le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, a procédé jeudi après-midi, à la visité des nouveaux équipements de la Télévision Numérique terrestre (TNT) au Centre d'émission de la RTNC, à Binza/pigeon, sous la conduite et les explications de M. Parenti, Directeur général de Téléconsult, une entreprise spécialisée dans la fourniture des équipements de télécommunication.

Il s'agit d'un projet du Gouvernement, lancé depuis le 1er septembre 2003, par la volonté du Chef de l'Etat, visant la modernisation des émetteurs TV en République démocratique du Congo, qui passe du système analogique au système numérique. Les émetteurs numériques installés qui sont encore dans leur phase expérimentale, prennent en charge quatre chaînes de télévision. Il s'agit de B-one TV, Tropicana TV, et les deux chaînes institutionnelles du Sénat et de l'Assemblée nationale.

Le Chef de l'Etat a, à cette occasion, visité la salle de contrôle, la salle des émetteurs analogiques, la salle des émetteurs numériques, la salle de l'énergie, et le centre de formation pour la remise à niveau des techniciens. Le Président de la République a enfin actionné  sur le bouton de la machine servant à hisser une antenne TNT pesant 800 Kilos, sur une hauteur de 110 mètres.

MM. Simon Bulupi Galati, Lambert Mende Omalanga et Kipolongo Mukambilwa, respectivement Vice-premier ministre, ministre de l'OCPT, Ministre des Médias et Communication et ADG a.i de la RTNC on rehaussé de leur présence à la cérémonie.

Sur son chemin de retour, le Président de la République a visité pendant une dizaine des minutes les érosions de Mataba, à Binza Delvaux, sous les applaudissements d'une foule nombreuse.

Lusenge/ACP(Expression)

Rélation RDC-MONUC

Lambert Mende s’explique sur la reconfiguration et le retrait de la Monuc

mende_omalanga_lambert.jpg

Le travail abattu par la Monuc en RDC est globalement satisfaisant. En exprimant le souhait de voir cette mission se retirer progressivement, le gouvernement n’entend pas remettre en cause l’utilité de la mission, a déclaré le ministre congolais de la Communication et des médias jeudi à Kinshasa au cours d’un point de presse.

A cette occasion, Lambert Mende a évalué le bilan des 10 ans de la Monuc et insisté sur la nécessité, pour la mission de l’ONU, de reconfigurer son mandat et d’entamer le retrait progressif des ses forces de la RD Congo.

D’après Lambert Mende, ce retrait va concerner les régions non perturbées du pays. Cette position du gouvernement congolais se fonde sur la nécessité impérieuse de se démarquer du statut d’un Etat d’exception, a indiqué le ministre de la Communication et des médias. Il a ajouté:

Cette ambition de Congolais à redevenir un peuple comme d’autres, à vivre dans un pays normal est une simple question  de dignité humaine. Ceci implique concrètement la rétrocession à l’Etat de ses missions habituelles, assumées par diverses technostructures dans le cadre de l’assistance internationale pendant la période d’exception

La volonté du gouvernement de voir la Monuc se retirer n’est pas un stratagème du pouvoir pour se débarrasser de la Monuc et pouvoir truquer les élections générales de 2011, a déclaré Lambert Mende en réaction à cette rumeur répandue par des «détracteurs» [du gouvernement], selon ses propos.

S’agissant de la reconfiguration du mandat de la mission onusienne, Lambert Mende a souligné que pour le gouvernement congolais, les nouvelles attributions de la Monuc doivent être exclusivement orientées vers le soutien aux efforts de renforcement des capacités organisationnelles, opérationnelles, et d’encadrement de forces armées de la République démocratique du Congo, de la police nationale et de forces de sécurité ainsi que l’appui à la réforme de l’appareil judiciaire.

D’après Lambert Mende, le gouvernement a décidé que le désengagement des forces de la Monuc commence par celles qui étaient déployées dans les zones non perturbées du pays. Il a précisé:

C’est dans ce sens qu’il a été demandé d’ici la fin de l’année 2010, le transfert de toutes les unités de la Monuc encore présentes en RDC vers les deux provinces du Nord et Sud Kivu qui font encore l’objet d’incursions des groupes armés dans cinq de leurs territoires.

 

R.Okapi(Expression)

iPAD in DRCongo: Communication

Secure your company’s future in the DRC by shaking hands with the same people who will be signing your exploration and operations licenses.



But doing business in the DRC is not simply about getting your foot in the door.  Investors and potential operators in the DRC need to have solid contacts in government and a deep understanding of the socio-political and economic climate of this post-conflict nation as part of their recipe for success. 
Would you too like to learn the rules of engagement?

Good.  Understanding is needed about the evolving legislation including the investment code, the mining code, decentralization, taxes and import/export duties, as well as the banking laws. 
Challenging infrastructure makes day-to-day operations a huge consideration. 

Do you know everything you will need to know about power supply and cost of power as well as access to the interior of the country by road?  What about port networks and regional corridors?   And after all of that you will also need to understand how to obtain reliable access to internet, phone networks, and local banking systems. 

It does sound overwhelming, but there is a tried and true solution: iPAD DRC - Mining & Infrastructure Conference & Exhibition! 25-27 October 2010, Grand Hotel, Kinshasa, DRC.


The 6th edition of Infrastructure Partnerships for African Development (iPAD) DRC will unite the leaders of the nation’s economy and create the only unique forum for you to solidify your contacts and ask your questions to those few people who really know the answers. 

Over the years iPAD DRC has come to be heralded as a national institution and a Congolese tradition privileged to have the full support of the government.   Now you too can mingle with the Congolese mining elite while gaining practical insight for doing business in the DRC.  iPAD DRC will provide you with:

  1. A facilitated environment for direct access to government mining officials – H.E. Martin Kabwelulu Labilo, confirmed iPAD participant, has pledged to reduce the time it takes for the issuance of licenses for companies like your own.
  2. An opportunity to receive updates on the latest infrastructure developments – Prepare your business operations based on the realities on-the-ground and accurately forecast for power supply, logistics and regulations governing the industry.
  3. Insight into next year’s scheduled elections offering practical vision to inform your 2011 business plan.

Space is limited and you do not want to miss out on this golden opportunity to harness your portion of the vast mineral and energy wealth of this important emerging economy!

Contact Jean-Tite Oloumoussie today to reserve your space. 
Tel: +27 21 700 3508                                                                                                                    Email: jeantite.oloumoussie@spintelligent.com

P.S. Reserve your space today at iPAD DRC and secure your future as one of the DRC’s mining elite!

 

 


 

 

 

 

 

 

 

www.ipad-africa.com

 

Forward email

Safe Unsubscribe
This email was sent to journallxpression20006@yahoo.fr by jeantite.oloumoussie@spintelligent.com.

Spintelligent | 31 Bell Crescent | Steenberg | Tokai | 7947 | South Africa

 

10/03/2010

RDC : Opération armes contre argent au Nord Kivu

-Adolphe Lumanu a lancé officiellement l’opération à Masisi avec la Parec

-Célestin Mbuyu plaide pour un humanisme de la part de détenteurs des armes

Lumanu Ministre.jpg

Ministre Mbuyu.jpg

 

L’opération « armes contre argent » est arrivée au cœur de la plus dure de circonscriptions, jadis théâtre des conflits les plus récurrents. Tout ceci démontre la ferme volonté du Gouvernement congolais de faire installer la paix dans toute l’étendue du pays. On aurait cru à un film, mais « l’investissement personnel du Chef de l’Etat, Joseph Kabila » est un élément indispensable pour une paix durable à l’est du pays et plus particulièrement aux deux Kivu.

Contacté par nos fins limiers, l’actuel ministre de l’hydrocarbure a suivi ce périple avec le vice premier ministre, en charge de l’intérieur et sécurité Adolphe Lumanu, en sa qualité de l’ancien ministre de l’intérieur et sécurité du gouvernement précédent, qui a fondé son argumentaire sur « l’humanisme devant caractérisé les détenteurs des armes à feu, car dit-il, l’homme ne doit pas se mettre à la place des bêtes féroces pour bouffer les hommes, parce que détenant une arme qui peut le nourrir ou le protéger ».

Ci-dessous l’intervention de Célestin Mbuyu :

Merci, nous sommes venus dans la suite du vice-premier ministre chargé de l’intérieur et de la sécurité, son Excellence M. le Professeur Lumanu et répondre donc à l’initiative de la Parec  du Pasteur Ngoy Mulunda, sur la demande du président de la République qui a lancé l’opération « armes contre agent ».

population de kitchanga.jpg

Vous savez que la paix est entrain de revenir suite à l’engagement personnel du Président de la République, Son Excellence  Joseph Kabila Kabange. Dans ce pays, c’est que toutes congolaises et tous congolais qui peuvent par une initiative, disons participer au rétablissement rapide de la paix dans notre pays, il est toujours la bienvenue. C’est dans ce cas que le Pasteur Ngoy et son Parec  a tout fait les opérations qui ont toujours visées  au rétablissement de la Paix. C’est ainsi que, pour le moment suite à une décision qui a été prise lors d’un conseil d’un Conseil des Ministres qui s’était tenu au Sud Kivu, sous La présidence du Président de la République avait décidé qu’il faudrait ramasser des armes, parce que quand on parle de ramassage des armes, cela remonte depuis Jean Schramme depuis 1964. Les guerres qui arrivent ace des armes, il y a ceux qui depuis 1994, suite au couloir que nous avions ouvert, disons aux rwandais et les gens qui se sont armés, munitions et consorts. Tout était resté dans  notre pays, parlons du Nord Kivu, Sud Kivu, Maniema et la Province Orientale. Afin, en ce moment le conseil des  ministres avait pensé qu’Il faudra nécessairement une opération de ramassage des armes. Là, alors cela que nous avions été à Kitchanga, hier (mardi le 09 mars 2010) et nous étions avec la population. C’est encore une petite mine. Le vice premier ministre a lancé l’opération et on a assisté à quelques remises. On a remis quelques armes que l’on avait récupérées. Nous avons pris près de dix armes.  Nous pensons que l’opération va très bien se dérouler. Malheureusement,  il n’y a pas de réseau (téléphonique) là-bas.

On a chargé le gouverneur d’entrer en contact avec l’équipe. Mais nous lançons  aussi un appel vibrant disant à toutes les congolaises et à tous les congolais de s’unir pour la réussite, qu’ils n’ont pas à se gêner. Même le Dieu qui nous a crée, Il nous pardonne.  Nous ne voyons pas pourquoi, nous ne devons pas nous pardonner… Ceux de nos filles et de nos fils … Nous devons tous avoir honte de détenir les armes. Personne ne doit être cité parce que c’est une opération de réconciliation et de la recherche de la paix.

Al question de savoir comment répondre aux préoccupations de la population qui ont estimé que c’est une injustice de la part de l’autorité de leur remettre 50 Dollars contre arme, contrairement à Kinshasa, où les armes ont été récupéré avec 100 dollars américains, il a estime de sa part que :

A mon avis, à moins que l’on soit profondément Satan et qu’on dise que l’opération de ramassage de l’arme qui doit me nourrir come on a entendu les autres dire qu’avec des armes, on a construit des maisons, maintenant on va nous donner cet argent pour en faire quoi ? Rappelez-vous de ce qui se passe aujourd’hui dans le monde. Le monde n’est plus come celui d’Adam. Si vous voyiez dans le monde des gens qui ont commis de génocide, des gens qui nt manifesté tel ou autre fait et qui nt causé des torts ou dégâts sur les autres sont poursuivis même quand ils ont atteint l’âge de 80 ans. Ce n’est pas aujourd’hui que l’on peut construire la maison de cette façon, parce que vous ne devez pas dire à Dieu que parce que vous ne m’aviez pas donné ceci ou cela, c’est la raison que nous sommes entrain de tuer. Dites à votre diable ou Satan que vous m’aviez permis de tuer, mais moi on ne m’avait pas attrapé. C’est pour quoi, il ne faut pas vous enorgueillir. C’est une opération qui ne peut pas inciter les gens à s’enorgueillir. Si les gens disent que moi j’avais tué ou que moi j’avais utilisé l’arme pour piler le pays… A présent donc disons,  parce que les minerais que l’on prend, c’est le bien de congolaises et des congolais… Ca n’appartient pas à celui qui détient l’arme. Moi, je pense que les gens doivent avoir le feel-back, au lieu de croire que comme vous avez fait il faut encore s’enorgueillir ou il faut encore vous vanter !

Et,  vous commencez même à raconter que l’on m’a donné cinquante dollars (50 USD). J’aurai que les gens disent, nous avons pris la résolution de ne lus continuer la guerre et de ne plus tuer nos frères. Alors,  nous venons remettre ces armes gratuitement même. Mais si on donne 50 dollars, ils doivent savoir que : primo : ils ont tué et ils ont fait peiner la population. Ils ont massacré a population, ils ont fait déplacer les gens, ils ont fait violer les gens ils ont pris les minerais du peuple congolais. Bref, ils ont donc pilés la population, ils ont donc malmenés la population, mais en plus de ça, ils nt pris cet argent pour se réjouir. Mais ils doivent avoir une conscience chargée. AIors, ce n’est pas de cette façon que l’on doit remercier le peuple congolais. Soutenant que : nous avons pillé…

Il ne faut devenir animal, a-t-il conclu.

Propos recueillis par le Pasteur Tshibangu et Patrick Ngbanga

 

Communication

Message de vœux

 

 

Le Groupe de Presse L’Expression souhaite un joyeux et heureux anniversaire à tous les membres Digital Congo, à l’occasion de leur 5ans d’existence.

Que Dieu bénisse cette Chaine et tout son personnel

Qu’Il protège et qu’Il donne la longévité à tous.

Nos pensées vont aussi à tous ceux qui jour et nuit travaillent à son épanouissement

Nous avons ainsi pensé  à son Directeur Général Kitenge Kikumba et à notre cher ainé Séverin Bamani.

 

Patrick Ngbanga

Journaliste

01/03/2010

Congo Kinshasa

Dernière minute-Infos : les objectifs de la STAREC dans le Nord – Kivu  se déterminent

 

Lancement de la première plénière de la STAREC dans le Nord – Kivu

 

Goma : 1 Mars 2010

La Commission Technique Pacification et Réconciliation du Programme STAREC (Programme National de Stabilisation et Reconstruction) a lancé le début des assises de la première plénière de la  STAREC,  dans l’est de la RD Congo, plus précisément à Goma.

Ces travaux se déroulent du 1 au 5 mars 2010 à Goma à l’Hôtel Mulinga.

Ces assises vont permettre aux  membres de l’Assemblée de la  STAREC à  adopter  plusieurs points qui sont entre autre : la validation de mandats des membres de l’Assemblée Plénière de la STAREC c’est ce qui se passait hier le lundi 1er mars à l’Hôtel Mulinga de la ville de Goma et ont poursuivi ave le début de l’adoption du Règlement d’ordre intérieur de la Commission, l’adoption du plan d’Actions et du Chronogramme de cette Commission et l’Analyse de la Sécuritaire de la Province.

De toutes les façons les travaux sont en phase du début. Mais les participants sont aussi motivés et on s’attend à une suite  la meilleure, à voir la qualité de cux-ci.

L’Expression. Net