Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

12/04/2010

Est de la RDCongo

Kivu: les groupes rebelles forment une coalition
Didier bitaki.jpg

L’un des chef des rebelles Mai Mai, M. Kifuafuam, a affirmé qu’une nouvelle coalition de rebelles comprenant plus de 17 différents groupes armés sera dévoilée le vendredi dernier dans l’Est du pays.

M. Didier Bitaki, le porte-parole des ex-groupes armés, a déclaré que les différents groupes armés ont décidé d'unir leurs forces après que le gouvernement du président Joseph Kabila n'a pas réussi à mettre concrètement en œuvre les différents accords de paix.

« Ce que le gouvernement a réussi fut simplement de faciliter les anciens groupes armés à se connaître. Malheureusement, le gouvernement n'a pas profité de cette occasion pour ramener la paix dans notre région. Et nous nous sommes dit que nous ne pouvons pas permettre que l'accord de paix soit un échec alors que nous sommes ici, c'est pourquoi ... nous voulons créer quelque chose qui apportera la paix et peut-être changer notre gouvernement », a-t-il dit.

M. Bitaki a indiqué que la coalition, qui sera appelée l'Alliance pour le maintien de l'Accord de paix de Goma, s’assurera que le gouvernement congolais tienne les promesses faites lors de la signature des accords de paix avec les divers groupes armés.

Il a expliquée que la coalition rebelle comprenaient (parmi d'autres groupes rebelles) : les Maï Maï de Kifua fua, le Congrès national pour la Défense du Peuple (CNDP), le Pareko et les Maï-Maï de Yakutumba,

Les experts pensent que les rebelles se sont sentis trahis suite au dernier remaniement ministériel effectué par le Président Kabila qui ne compte aucun membre des différents groupes armés ayant signé avec lui des accords.

Les groupes rebelles ont accusé le gouvernement de ne pas avoir respecté les accords de paix qui prévoyaient l’intégration des chefs de groupes armés dans le gouvernement.

Avant ce dernier remaniement, ils avaient auparavant requis quatre postes ministériels.

Les médias congolais citant récemment le bureau du Premier ministre ont déclaré qu'il n'y avait pas de postes ministériels à pourvoir pour des ex-rebelles dont les soldats avaient déjà été réintégrés dans l'armée nationale.

M. Bitaki a assuré que la nouvelle coalition des rebelles ferait pression sur le gouvernement afin de le voir respecter les différents accords signés.

« Ce vendredi, nous avons déjà décidé d’apporter la paix en mettant nos efforts en commun dans le même mouvement et obliger le gouvernement à respecter l'accord », a déclaré Bitaki.

Il a en outre déclaré que les rebelles ont décidé d'enterrer leurs divergences après avoir réalisé que le gouvernement du président Kabila risquait de continuer à les tromper en refusant de se conformer aux accords de paix.

Le Ministre de l'Information congolais, M. Lambert Mende, a souvent exhorté les rebelles à se concentrer sur la formation d'un parti politique légitime afin de participer aux élections, comme tous les autres partis politiques.

Source: VOA/Expression

 

Les commentaires sont fermés.