Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

14/04/2010

RDC et Politique

Lumanu l’a dit à Goma :
Kabila confirme les élections en 2011 !

 

 

 joseph_kabila_.jpg

* Fini les élucubrations et autres colportages sur la tenue des élections en 2011. Joseph Kabila Kabange est intervenu pour recentrer le débat afin que personne n’en ignore, tant au niveau national qu’international. Par la bouche de son émissaire, Adolphe Lumanu, Vice-Premier Ministre et Ministre en charge de l’Intérieur, le Chef de l’Etat congolais a réaffirmé, haut et fort, que les élections vont se tenir dans les délais constitutionnels. Adolphe Lumanu, qui représentait le Président de la République à la passation de pouvoir épiscopale à la tête du diocèse de Goma entre Monseigneur Faustin Ngabu et son successeur, Monseigneur Théophile Kaboy, a en outre indiqué que pour Joseph Kabila, il n’y a pas de raisons d’interrompre le processus électoral. « Il n’y aura plus, dans ce pays, de régime d’exception. La parole a été restituée au souverain primaire, et cela doit être pérennisé et consolidé », a indiqué le Fils de Mzee, par le biais de son représentant à Goma. Pour tout analyste politique, le message est clair et appelle, d’ores et déjà, une mobilisation tous azimuts dans les états-majors des partis politiques. Seulement, beaucoup d’observateurs redoutent que cela ne soit pas suivi d’un chronogramme qui puisse permettre de savoir à quand peut intervenir telle ou telle autre opération. Cette question, faut-il le rappeler, a constitué une pierre d’achoppement entre le Gouvernement de la République et la Communauté internationale, représentée à Kinshasa, par Alan Doss, le signataire de la lettre adressée à Kabila. Goma, Chef-lieu de la Province du Nord-Kivu, a connu une ambiance tout à fait particulière le dimanche 11 avril dernier, à la Place Pape Jean-Paul II, située dans l’enceinte du collège Mwanga, au quartier Murara, dans la commune de Karisimbi. Il s’est agi de la passation de pouvoir épiscopale à la tête du diocèse de Goma. Nommé comme nouvel Evêque de Goma par le Pape Benoît XVI, Monseigneur Théophile Kaboy Ruboneka, 69 ans, succède Monseigneur Faustin Ngabu, 75 ans, pour limite d’âge selon les dispositions de Droit canon. La parole donnée Cette grandiose cérémonie a connu la participation d’une forte délégation de Kinshasa. Adolphe Lumanu, Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, a représenté le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Par le biais de Lumanu, le Président de la République a remis un cadeau constitué d’une Jeep Pick-up 4x4 et d’autres valeurs. Outre le message adressé à l’Eglise de s’investir davantage dans les efforts de reconstruction, de pacification du pays et de réconciliation du peuple congolais afin de bâtir un pays puissant, prospère, grand, au cœur de l’Afrique, Joseph Kabila a aussi lancé un message important ayant trait aux élections de 2011. « Il n’y aura pas de régime d’exception. La parole a été restituée au souverain primaire et cela doit être pérennisé et consolidé », a dit Joseph Kabila par l’entremise de son émissaire, le Professeur Adolphe Lumanu. Ce dernier a aussi indiqué que le souhait du Fils de Mzee est que les élections se tiennent dans les délais constitutionnels. D’ailleurs, il suffit de considérer le geste posé par le Chef de l’Etat, il y a peu, de doter la Commission Electorale Indépendante (CEI) de Malumalu des Kits, Jeeps, pour la mobilité, et autres matériels pour s’en convaincre, a noté un membre influent de l’Alliance pour la majorité présidentielle. Message interpellateur Pour beaucoup d’analystes, le message du Chef de l’Etat, doit, d’ores et déjà, réveiller plus d’un leader politique, partant les états-majors des partis politiques. C’est pour qu’ils se mettent en ordre de bataille pour ne pas être en marge des prochaines échéances électorales. Non seulement que Kabila s’est adressé à toute la classe politique congolaise, ce message l’est aussi pour la communauté internationale. C’est non sans raison. Au mois de mars dernier, la même communauté internationale est montée au créneau. Par une lettre signée Alain Doss, les Etats-Unis, l’Union européenne et l’Espagne ont cherché à connaître, de Kabila, le chronogramme pour s’assurer que les élections vont bel et bien se tenir en 2011. Cette inquiétude de la communauté internationale a été partagée par l’opposition politique institutionnelle et non institutionnelle. Dans l’opinion aussi, les commentaires allaient dans tous les sens. Il reste de savoir si la confirmation donnée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila, vaut une réponse. Et si celle-ci va convaincre…

La Prospérité/Expression-RDC

Les commentaires sont fermés.