Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/04/2010

COMMUNICATION

Communication du Camarade MUKENGE .B. de l’Association pour la défense des Intérêts de BUKAVU( ADIB)

 

Cher Camarade,



Nous tenons a féliciter et remercier ADIB (Association pour la

défense des Intérêts de Bukavu) pour avoir organiser un séminaire sur

la Problématique de la gouvernance au Sud-Kivu de 1996 a 2010 .

Ce séminaire a permis aux ressortissants de cette province avec les

autres congolais de s’exprimer et proposer des pistes de solution pour

la bonne gouvernance au Sud Kivu en particulier mais aussi et surtout

la RDC en général.



Ici en annexe nous vous envoyons le programme complet du séminaire ou

votre Organisation (UJCC) a été invite pour apporter sa contribution

et la lecture de
la Jeunesse.

Nous attendons que les conclusions de ces assises soient rendues

publiques pour que nous puissions vous les transmettre car nous

estimons utiles que chaque Congolais soit informer et sensibiliser sur

le rôle d’un chacun pour la bonne gouvernance.



Nous recommandons aux gouvernants et gouvernés du Sud Kivu et

nationaux de bien vouloir en tenir compte pour la bonne marche de la

province du Sud Kivu et du pays.



Mais aussi nous encourageons ADIB de continuer le plaidoyer en faveur

des populations délaissées, tout en leur informant et leur faisant

participer dans la lutte. D'ou la nécessite de rencontrer et associer la
base .

Et que ceci serve d’exemple a d’autres ONG nationales de se prendre

désormais en charge et questionner sans complaisance ni passion les

causes profondes et réelles de la mauvaise gouvernance et de la

paupérisation de nos populations dans toutes nos provinces. Voila

notre défi. NOUS VOULONS DESORMAIS VIVRE ET NOS JUSTE EXISTER .



SEUL NOUS NE POURONS PAS MAIS TOUS ENSEMBLES LES CHOSES VONT CHANGER

POUR LE BIEN DE NOS POPULATIONS.



Camarade,

Mukenge B.

Cliquez ICI pour voir la déclaration des Députés Nationaux du Sud- Kivu en rapport avec la désignation du futur Gouverneur de la Province du Sud-Kivu:Cher Camarade.doc

COMMUNICATION

Découvrez les nouveaux tarifs du Guest House DUNDEE'S situé dans l'agréable et calme quartier du golf de Lubumbashi.

Chambres tout confort comprennent : petit déjeuner English ou Continental, Téléviseur avec DSTV, air conditionné, frigo avec boissons, café, thé, service de buanderie, coffre fort individuel, Internet en wireless et piscine privée. Le guest house dispose de son propre parking sécurisé.

Dans l'enceinte du DUNDEE'S se trouve le restaurant "Chez Robert" qui propose sa carte et une suggestion quotidienne à prix modéré.

Pour connaître nos nouveaux tarifs promotionnels, c'est ici.

-------------------------------------------------
DUNDEE'S GUEST HOUSE
Adresse : avenue Munua, Terminus - Q/Golf - Lubumbashi
Tél. +243.99.70.24.126 - 081.81.50.56.704
Email : dundees@ic-lubum.cd - dundeesguest@gmail.com

COMMUNICATION

Tarif Promotionnel – Toutes TAXES COMPRISES
Valable jusqu’au 30 Juin 2010.

CLASSE ECONOMIQUE


Bruxelles (Belgique)
Tarif 1 Mois : 630 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 2 Mois : 729 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 3 Mois : 981 $ (Non Remboursable, mais Modifiable moyennant 80$)

Paris (France)

Tarif 1 Mois : 815 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 2 Mois : 894 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 3 Mois : 959 $ (Non Remboursable, mais Modifiable moyennant 80$)

London (Angleterre)

Tarif 1 Mois : 780 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 2 Mois : 863 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 3 Mois : 981 $ (Non Remboursable, mais Modifiable moyennant 80$)

Düsseldorf (Allemagne)
Tarif 1 Mois : 722 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 2 Mois : 822 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 3 Mois : 1023 $ (Non Remboursable, mais Modifiable moyennant 80$)

Amsterdam (Hollande)
Tarif 1 Mois : 732 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 1 Mois : 832 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 1 Mois : 883 $ (Non Remboursable, mais Modifiable moyennant 80$)

Rome (Italie)

Tarif 1 Mois : 718 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 2 Mois : 818 $ (Non Remboursable, Non Modifiable)
Tarif 3 Mois : 899 $ (Non Remboursable, mais Modifiable moyennant 80$)

-----------------------------------
Désormais, voici notre nouvelle Adresse :
Boulevard du 30 juin, Galerie Regina / Imm. Solidaire,
Croissement Boulevard du 30 juin et Av. de la Presse
Tél. : 0817860444 – 0151 68141
Email :
aawfih@afriqiyah.aero
site web : www.afriqiyah.aero

 

CoMMUNICATION

Suite aux récentes perturbations dans le trafic aérien
avec l'Europe, le buffet campagnard ne pourra se tenir le
mercredi 28 avril.

L'hôtel Memling a le plaisir de vous annoncer la reprise
du Buffet Campagnard le mercredi soir 05 mai 2010
au restaurant Mangoustan.

Infos et réservations :
Hôtel memling
Avenue du Tchad 5, Kinshasa Gombe
Tél : 099.74.26.555 ou 081.700.63.65
bboutefeu@memling.net - fbaman@memling.net
www.memling.net

 

 

 

COMMUNICATION

Afric Search

Importante institution financière sous régionale de l’Afrique de l’Ouest recherche, dans le cadre du renforcement de ses structures, un Directeur Général Adjoint.

Missions

En étroite collaboration avec le Directeur Général de l’institution financière, le Directeur Général adjoint aura la charge de :

  • Définir la politique générale (organisation, développement économique, ...) et les orientations financières de l’institution,

  • Définir et superviser la politique de gestion des ressources humaines de l’institution,

  • Superviser les directions stratégiques de l’institution et organiser des échanges avec l'équipe de direction,

  • Suivre et analyser les données d'activité de l’institution et proposer des axes d'évolution,

  • Mener des actions de communication et de représentation auprès des acteurs de l'environnement socio-économique de l’institution et de ses partenaires.

Profil requis

De formation supérieure (BAC +5) diplômé (e) d’une grande école ou Université reconnue, le/la titulaire du poste devra justifier :

  • d'une bonne connaissance des outils financiers ou assimilés

  • d'une forte expérience en matière de management dans une entreprise financière ouverte sur le domaine public

  • de compétences en matière d’organisation

  • d’une bonne connaissance de la Bourse et des Titres

  • d'une capacité à intégrer et à gérer les enjeux et un environnement économique et politique en évolution constante

  • d'une réelle aptitude à conduire le changement, à négocier, à convaincre et à former

  • d’une bonne connaissance de l’environnement Informatique et Télécoms.

Le candidat devra être originaire d’un des pays de l’UEMOA.

Pour postuler veuillez envoyer votre candidature à info@africsearch.com en précisant si possible, l’origine de votre candidature.

Retrouvez toutes nos offres d'emploi sur http://www.africsearch.com/

RDCongo et l'Education

War Child Canada est une organisation non gouvernementale qui oeuvre

dans le secteur de l’éducation et de la protection des droits de

l’enfant. Depuis son implantation en 2005 en RDC, cette ONG canadienne

finance la construction ou la réhabilitation d’écoles et les équipe en

mobilier. L’organisation assure auprès des autorités étatiques et non

étatiques la promotion de la protection des droits de l’enfant. Des

détails dans cet entretien que Taty Mapuku et Jody Nkashama ont eu

avec Mathieu Alimasi Malumbi, coordonateur national de War Child

Canada.

RDCongo et la Sécurité

Affrontements à Ngandajika: 4 blessés et une vingtaine de cases brûlées

Les Bakwa Mfumu et les Bena Kayembe, du groupement de Bena Mpiana, dans le secteur de Tshiyamba, se sont affrontés mercredi 28 avril. Ces deux entités se disputent la gestion d’un petit marché récemment construit par l’ONG Prodi. La police a été dépêchée sur place pour ramener le calme.

La tension est montée d’un cran après le passage la semaine dernière des magistrats du tribunal de grande instance de Kabinda dans ces deux localités.

Mercredi, à 4 heures du matin, les populations des deux localités se sont affrontées à l’arme blanche, selon l’administrateur du territoire de Ngandajika.

Bilan : 4 blessés graves du côté de Bena Kayembe et une vingtaine d’habitations incendiées dans les deux camps.

Les blessés, soignés dans un centre de santé, attendent leur acheminement à l’hôpital général de Ngandajika.

Conflit foncier récurrent

Les autorités locales indiquent que la tension couve depuis longtemps entre les deux parties. Les Bena Kayembe estiment que les Bakwa Mfumu occupent une partie de leur terre, notamment à l’emplacement du marché.

Les Bena Kayembe veulent recouvrer leur droit foncier pour récupérer le contrôle du marché.

Les chefs de ces deux localités alimenteraient l’animosité entre leurs populations respectives, d’après les autorités politico-administratives de Ngandajika. Elles ont décidé de suspendre de leurs fonctions les deux responsables. Ceux-ci devront répondre de leurs actes devant la justice.
Le chef de groupement de Bena Mpiana est aussi concerné par cette mesure.

RDC:Politique dans la Province Orientale

Province Orientale: Ismaël Arama Ndiama élu vice-gouverneur

 

Le seul candidat déclaré à cette élection, Ismaël Arama Ndiama, a remporté 68 voix sur 92. Le nouveau vice-gouverneur de la Province orientale est membre du R.C.D/KML et de l’Alliance de la Majorité présidentielle.

Selon le bureau de la représentation provinciale de la Commission électorale indépendante (CEI), la proclamation des résultats provisoires se fera après que la CEI/Kinshasa aura approuvé la compilation des résultats et donné l’autorisation de les afficher. Les résultats définitifs ne seront connus que le 5 mai.

Cette élection partielle visait à combler le vide créé par l’ancien vice-gouverneur, Joseph Bangakya. Celui-ci avait démissionné de son poste en octobre.

27/04/2010

Internationale

UN Security Council: Act Now to Protect Women


Reject Delay in Steps to End Rape in War and Include Women in Peace Talks

New York, April 27, 2010

 

        The United Nations Security Council should immediately begin using measurable benchmarks to protect women caught in conflicts around the world and to ensure that women are included in peace negotiations, rather than delaying this step, Human Rights Watch said today.

In October 2009, the Security Council asked the secretary-general to prepare a set of indicators on the implementation of key Council commitments regarding women in conflict. The measures are to be presented today to the Security Council, which has the option of acting now or postponing action.

“This move has been a decade in the making,” said Marianne Mollmann, women’s rights advocate at Human Rights Watch. “There’s no excuse for waiting another minute to take steps we know are needed.”

Diplomats have indicated that it is likely that the Council will “take note” of the secretary-general’s report. They said the Council is likely to defer any implementation of the indicators until at least October, the 10th anniversary of Security Council Resolution 1325, which laid out UN system and member state commitments regarding women in conflict. Resolution 1325 has been reported on annually since 2000, but without any consistency in the focus of reporting or specific expectations for outcome.

Further steps may be needed to implement all of the indicators recommended by the secretary-general, but the report also concludes that information is readily available and reliable for many of the indicators. The Council should endorse the immediate use of all indicators for which data exist, in particular in the UN reports on countries such as Afghanistan and the Democratic Republic of Congo, Human Rights Watch said.

“Any real discussion of abuse of women in conflict depends on understanding the scope of the problem,” Mollmann said. “This is a chance for the Security Council to make clear how urgent this is so that there can be actual numbers to report and a real way to measure success and failure.”

Human Rights Watch also expressed concern a delay could mean that the benchmarks would become the main focus of debates around the 10th anniversary rather than commitments to overcome the problems the indicators are expected to highlight.

“Women in conflict-ridden countries deserve more than a commitment to collecting data when the Security Council looks at what it has done in the past 10 years to address their plight,” Mollmann said. “We expect UN member states to follow through to empower women as peacemakers and to stop rape in war.”

 

 

Conseil de sécurité de l'ONU: agir maintenant pour protéger les femmes


Retard dans Rejeter mesures pour mettre fin à la guerre et de viol inclure les femmes dans les pourparlers de paix

New York, le 27 avril 2010

- L'Organisation des Nations Unies Conseil de sécurité devrait immédiatement commencer à utiliser des critères mesurables pour protéger les femmes dans les conflits à travers le monde et à s'assurer que les femmes sont incluses dans les négociations de paix, plutôt que de retarder cette étape, Human Rights Watch aujourd'hui.

En Octobre 2009, le Conseil de sécurité a demandé au Secrétaire général de préparer une série d'indicateurs sur la mise en œuvre des engagements du Conseil clés concernant les femmes dans les conflits. Les mesures doivent être présentées aujourd'hui au Conseil de sécurité, qui a la possibilité d'agir maintenant ou différer l'action.

"Cette décision a été d'une décennie dans la fabrication", a déclaré Marianne Möllmann, défenseur des droits des femmes à Human Rights Watch. "Il n'y a aucune excuse pour attendre une autre minute de prendre les mesures que nous connaissons sont nécessaires."

Des diplomates ont indiqué qu'il est probable que le Conseil «prend note» du Secrétaire général dans son rapport. Ils ont dit que le Conseil est susceptible de différer toute mise en œuvre des indicateurs au moins jusqu'en Octobre, le 10e anniversaire du Conseil de sécurité la résolution 1325, qui définissait système des Nations Unies et des engagements État membre concernant les femmes dans les conflits. La résolution 1325 a été signalé sur chaque année depuis 2000, mais sans aucune cohérence dans la mise au point de déclaration ou d'attentes précises pour le résultat.

Des mesures supplémentaires peuvent être nécessaires pour mettre en œuvre tous les indicateurs recommandés par le Secrétaire général, mais le rapport conclut également que l'information est facilement accessible et fiable pour de nombreux indicateurs. Le Conseil devrait approuver l'utilisation immédiate de tous les indicateurs pour lesquels des données existent, en particulier dans les rapports des Nations Unies sur les pays comme l'Afghanistan et la République démocratique du Congo, Human Rights Watch.

«Toute discussion réelle de l'abus des femmes dans les conflits dépend de la compréhension de la portée du problème," a déclaré Möllmann. «C'est une chance pour le Conseil de sécurité de préciser cette urgence de sorte que peuvent être des nombres réels rapport et d'une véritable façon de mesurer le succès et l'échec."

Human Rights Watch a également exprimé sa préoccupation un retard pourrait signifier que la référence serait devenue le thème central des débats autour de la 10e anniversaire plutôt que des engagements pour résoudre les problèmes les indicateurs sont censés mettre en évidence.

«Les femmes dans les pays en proie à des conflits méritent plus que d'un engagement à la collecte de données lorsque le Conseil de sécurité se penche sur ce qu'il a fait au cours des 10 dernières années pour améliorer leur sort», a déclaré Möllmann. "Nous nous attendons à l'ONU les Etats membres à suivre par le biais de l'autonomisation des femmes d'artisans de paix et de cesser le viol en temps de guerre."

HRW/Expression

 

26/04/2010

RDC et Politique

Les notables du Sud-Kivu brossent le profil du gouverneur idéal

bukavvu.jpg

Ce profil se trouve dans une série des recommandations qu’ils ont rendues publiques samedi dernier dans la capitale. Ces notables se regroupent au sein de l’Association pour la défense des intérêts de la ville de Bukavu (Adib). Leurs recommandations ont été faites dans la perspective de l’élection du prochain gouverneur du Sud Kivu.

  • Patriote et rassembleur
  • expérience confirmée dans la gestion de la chose publique
  • bonne connaissance de la province,

Autant de critères que devra remplir le prochain gouverneur du Sud-Kivu, selon ces notables.

Leurs recommandations ont été déposées jeudi dernier au cabinet du président de la République, selon le secrétaire général de l’Adib, Gustave Bagayamukwe.

Le PPRD (Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie) est la prochaine étape. Ce parti mène la coalition majoritaire à l’Assemblée provinciale du Sud Kivu. Le poste de gouverneur de province lui revient de droit.

Au-delà des considérations politiciennes, a lâché Bagayamukwe, il faudra que l’on veille cette fois-ci sur les intérêts de la province.

L’Adib se défend d’avoir un candidat à elle. Elle a tout simplement dressé le profil du futur gouverneur qu’elle soumet aux décideurs politiques.

Pour rappel, Louis Léonce Muderwa Cirimwami a démissionné du poste du gouverneur du Sud Kivu le lundi 19 avril après avoir passé dix sept mois à la tête de la province.