Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

24/05/2010

STOP AU VIOL

DRC and Society: The violence in DR Congo to humans path of the cross.

In Kinshasa: VDAY to war to stop the rape!

vday.gif
As we approach the fiftieth anniversary of the DRC, Congolese women continue to shout loudly to denounce the worst eating away at the bottom of their personality.
The issue of violence to women and girls puts the community at risk.
As part of the Problem of Sexual Violence in DR Congo, VDAY with his campaign: Stop the Rape of our most valuable resource to women and girls in the DRC has come more than 500 religious and community leaders to
train them on this issue. The multipurpose room KWITUT located in the commune of Gombe has served for the continuity of work.

The choice of the city of Kinshasa on target of the said issue as the reported "one of the participants contacted with our reporter.

Here is what we would notice and issues that were raised in some churches and communities of the City of Kinshasa and its surroundings: There is no morality or respect for women. In some communities women have become the instruments work or production not only to multiply the number of children. Respect for each other no longer exists. So many flaws on the issue of the fight against RAPE. Other: Based on its nature, the woman toy a big role in the family, but his recovery of the institutionalization of marriage is the rabbi.
That the Justice of the country involved could also stabilize and deliver to each of his rights (So: people raped)

We bring to national and international opinion to rally to VDAY who took the initiative to hold the banner of the fight against RAPE can engage positively to crush out this way of treating humans and is causing delay development in some parts of the country.


Staytuned.


EXPRESSION-DRC



 

RDCongo et Société : Les violences faites aux humains en RDCongo un chemin de la croix.

 

A Kinshasa : VDAY en guerre pour stopper le viol !

 ki.jpg

A l’approche du cinquantenaire de la RDCongo, les femmes congolaises ne cessent de crier haut et fort pour dénoncer les pires qui ronge le fond de leur personnalité.

Cette question de la violence faite à la femme et aux filles met toute la communauté en danger.

Dans le cadre de la Problématique des Violences Sexuelles en RD Congo, VDAY avec sa  campagne : Stop au Viol de notre ressource la plus précieuse pouvoir aux femmes et aux filles de la RDCongo vient de venir aujourd’hui plus de 500 leaders Religieux et Communautaires pour les former sur cette question. La salle polyvalente de KWITUT situé dans la commune de la Gombe a servi pour la continuité des travaux.

 

Le choix de la Ville de Kinshasa touche la cible de la dite problématique comme l’a fait savoir l »un des participants contacté avec notre reporter.

 

Voici ce qu’on remarquerait et des questions qu’ont pose dans certaines Eglises et Communautés de la Ville de Kinshasa et de ses environs : Il n’y a plus de moralité ni du  respect aux femmes .Dans certaines communautés les femmes sont devenues les instruments du travail ou pas seulement de la production pour multiplier le nombre d’enfants. Le respect de l’autre n’existe plus. Tant de failles sur la question de la lutte contre le VIOL. Autre : Partant de sa nature, la femme jouet un grand rôle dans la famille, mais sa valorisation de l’institutionnalisation du mariage reste au rabin.

Que la Justice du pays puisse s’implique aussi pour stabiliser et remettre à chacun dans ses droits (Donc : les personnes violées)

 

Nous signalons à l’opinion nationale qu’internationale de se rallier au VDAY qui a prit cette initiative pour tenir l’étendard de la lutte contre le VIOL puisse s’investir positivement pour fouler dehors cette manière de traiter les humains qui provoque et fait retarder le développement dans certains coins du pays.

 

 

A suivre.

L’EXPRESSION-RDC

 

Les commentaires sont fermés.