Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

11/08/2010

RDC:Commission Electorale Independante

Calendrier électoral: Vuemba et la VSV dénoncent «l’imposture» de la CEI, Malu Malu s’explique

Voir Calendrier Electoral ICI:Press.pdf

Vingt-quatre heures après sa publication par la Commission électorale indépendante (CEI), le calendrier du processus électoral en République Démocratique du Congo suscite déjà des réactions au sein la classe politique. Jean-Claude Vuemba, député national de l’opposition et président du Mouvement du peuple congolais pour la République (MPCR),  dénie à la CEI la prérogative de publier ce calendrier puisque la loi sur la Commission électorale nationale Indépendante (Ceni), est déjà promulguée, explique-t-il.

«C’est un calendrier qui n’engage que les quatre ou sept membres de la CEI», a affirmé l’élu de Kasngulu mardi 10 août à Kinshasa.

Jean-Claude Vuemba pense que la CEI devrait assurer les affaires courantes parce que le président Kabila a déjà promulgué la loi sur la Ceni.

Cela revient à dire, selon le député Vuemba, que la CEI devait se limiter à terminer l’enrôlement au Bas-Congo et attendre la Ceni, quitte à proposer à cette dernière un canevas de travail lors de la remise et reprise.

Poursuivant sa réflexion, le député estime que la CEI a renvoyé aux calendes grecques les élections locales, «en sachant très bien que tous les administratifs et supplétifs territoriaux ont été désignés par les partis politiques de la majorité.»

«Faut-il avoir les mêmes personnes à la tête des circonscriptions électorales dans lesquelles nous allons repartir pour faire les élections ?», S’interroge-t-il.

Le député Vuemba pense qu’il revient à la Ceni de lancer ce processus par les élections locales.

La VSV dénonce une violation de la constitution

L’ONG de défense des droits de l’homme « La Voix des sans voix » (VSV) a aussi estimé mardi que la publication du calendrier électoral par la CEI est une violation de la constitution.

Dans un communiqué publié à Kinshasa, la VSV s’appuie sur un article de la constitution stipulant « l’organisation du scrutin présidentiel sur convocation de la Ceni, quatre vingt dix jours avant l’expiration du mandat du Président en exercice».

Dans le même document, cette organisation demande aussi a la CEI de revoir rapidement ce calendrier ou de laisser simplement sa place à la Ceni pour l’élaboration d’un nouveau calendrier. D’après la VSV, il n’est pas normal que le calendrier électoral s’étale sur une longue période allant de 2010 à 2013.

R.Okapi/L'expression-rdc

Les commentaires sont fermés.