Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/11/2010

RDC:ECONOMIE

Bukavu: la FAO forme des paysans à la fabrication de l’huile de palme

FAO.jpg

L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a organisé, samedi 27 novembre à Bukavu, une session de formation à l’intention des tous les acteurs intervenant dans la commercialisation, la transformation et la plantation des palmiers à huiles au Sud-Kivu. Avec la collaboration du ministère provincial de l’agriculture, la FAO à l’issue de cet atelier a lancé officiellement le projet de la promotion de l’huile de palme dans cette province.

La FAO a révélé qu’elle s’est fixé pour objectif d’améliorer la sécurité alimentaire dans les districts transfrontaliers du Burundi, RDC, Rwanda et Ouganda. 

Les producteurs et des transformateurs d’huile de palme n’ont pas accès au marché et aux débouchés et manquent d’infrastructures de soutien.

A cela s’ajoutent le manque des moyens de production et la persistance des activités informelles en lieu et place de la promotion des petites et moyennes entreprises communautaires.

Et lorsqu’il y a production, sur 100 kilos de noix palmistes, les villageois n’arrivent qu’à extraire 5 litres d’huile de palme au lieu d’une trentaine.

Ces huiles de palme contiennent un taux élevé de l’acide, qui reste nuisible à la santé des consommateurs.

Ce sont là les grandes préoccupations de la FAO et ses partenaires sur la culture de palmier à huile en province du Sud-kivu. 

A l’issue de cet atelier, le responsable de projet FAO a souligné que la culture de palmier à l’huile reste dominée de petites exploitations gérées par des producteurs isolés et préoccupés par la production de subsistance.

Le projet lancé par la FAO vise à palier à cette crise et à soutenir les efforts de paysans en privilégiant l’appui  le renforcement des structures existantes dans les filières d’huile de palme.

De son coté, le gouvernement provincial, à travers son ministre de l’Agriculture, a indiqué que des projets consistant à activer les unités des transformations de l’huile de palme, mais aussi de réactiver toutes les plantations sont abandonnés..

R.O/Expression-rdc

Les commentaires sont fermés.