Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/01/2011

Les Informations sur la RDCongov

Vvvvvvvvvv vv vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvVvvvvv   v vvvvvv

Fdf

vvvvv

vv Situation humanitaire en République Démocratique du Congo

Note d’information à la presse, 29 décembre 2010

 

 

 

 

Province du Nord-Kivu

 

·   Plusieurs cas de pillage par des groupes armés sont signalés dans le Territoire de Lubero. Dans la localité de Kaseghe, une vingtaine de maisons ont été systématiquement pillées. De même, dans la localité de Kitotokwe, des hommes armés ont emporté plusieurs biens de valeur de la population.

·   La population de Kamandi, dans le Territoire de Rutshuru, se serait déplacée vers les localités de Rwindi et Vitshumbi à la suite d’une opération lancée par l’armée soupçonnant la population d’héberger des éléments FDLR et Mayi-Mayi. Plusieurs maisons ont été incendiées au cours de cette opération.

·   Une mission d'évaluation conjointe a  séjourné  du  12  au  22 décembre  2010  à Pinga et Walikale, dans le Territoire de Walikale (Nord-Kivu) ainsi qu’à Lubutu, dans le Territoire de Kasongo (Maniema). L’objectif est de rendre disponible une analyse multisectorielle  sur  la  problématique de l'exploitation artisanale des  minerais et de comprendre les causes de l'insécurité alimentaire et de la dégradation de la situation nutritionnelle des ménages. Le rapport conjoint de cette évaluation – attendu dans les tout prochains jours – permettra aux différents acteurs en présence d’envisager des actions concrètes à court, moyen et long terme afin de faire face aux problèmes identifiés.

·   Des distributions générales de vivres du Programme alimentaire mondial (PAM) sont en cours à Eringeti, dans le Territoire de Beni en faveur de 38 300 personnes déplacées. Une distribution de 638 tonnes de vivres est prévue pour couvrir une période de 30 jours. D’autres distributions ont eu lieu la semaine dernière en faveur de 7 790 déplacés internes à Kokola (130 tonnes) et plus de 10 000 autres à Maymoya (167 tonnes).

 

Province Orientale

 

·  Par crainte de l’imminence d’une attaque des éléments de l’Armée de résistance du seigneur, les habitants de la localité de Yaya, dans le District du Haut-Uele, ont manifesté la semaine dernière le désir de quitter préventivement leur village. Les militaires de l’armée nationale les ont empêchés de se déplacer. Les personnes qui avaient insisté, étaient soumises au paiement de 500 à 1 000 Francs congolais pour sortir du village.

·  De plus en plus, on signale des rapatriements spontanés des congolais en provenance du Sud Soudan. L’ONG Cooperazione Internazionale (COOPI) rapporte la présence à Doruma (Haut-Uele) de 18 congolais revenus du Soudan en date du 20 décembre et qui sont pris en charge par l’ONG internationale INTERSOS. Des sources militaires, il est aussi fait état de la présence de 14 rapatriés spontanés à Diebio, 25 km au SE de Doruma. La perspective des élections dans les prochains jours au Sud Soudan fait craindre un afflux des rapatriés spontanés et des réfugiés sud-soudanais.

·  Le HCR, en collaboration avec la Commission nationale pour les réfugiés (CNR), a distribué le 16 décembre des articles non alimentaires à Aba (Haut-Uele) en faveur de 187 rapatriés spontanés qui s’étaient présentés. Alors que 194 personnes étaient ciblées par cette assistance. Ces personnes ont également bénéficié d’une ration de vivres PAM pour trois mois.

·  Une mission inter agences est envisagée dans les prochains jours à Niangara, dans le District du Haut-Uele, pour évaluer la situation de protection des éleveurs mbororo. Ces derniers font l’objet des tracasseries de la part des militaires et ne sont pas bien vus par la population locale. Ce qui engendre continuellement des tensions.

 

 

Province du Sud-Kivu

 

·  Environ 260 tonnes de vivres PAM ont été distribuées, la semaine dernière, à 15 500 personnes retournées de Luliba et Bigombe en Territoire de Mwenga. Cette assistance devra couvrira les besoins  des  bénéficiaires pendant 30 jours.

·  L’axe Shabunda centre (Territoire de Shabunda) – Burhale (Territoire de Walungu), inaccessible depuis une dizaine d’années pourrait être ouvert au trafic dans les prochains jours, selon le Bureau des Nations Unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS) qui supervise les travaux sur ce tronçon. Ces travaux sont financés par le Programme de stabilisation du Congo (STAREC). Cependant, il est important que l’axe Biangama – Kigulube – Mulungu soit sécurisé, sans quoi la réouverture de l’axe Shabunda – Burhale ne permettra pas la conduite des actions humanitaires, et même pas l’usage par des civils ordinaires.

·  Le pont Kisama reliant Shabunda à Matili s’est rompu sous le poids d’un camion transportant du ciment. Les activités humanitaires en cours sur cet axe et celles envisagées ne peuvent plus avoir lieu malgré les besoins évidents à couvrir. Les acteurs humanitaires se mobilisent déjà pour une réhabilitation partielle mais restent convaincus de la nécessité d’une solution plus durable, nécessitant des moyens conséquents à mobiliser.

·  Selon une évaluation conduite par les autorités locales d’Uvira, six établissements scolaires ont perdu en partie leurs toitures et leurs murs se sont écroulés suite aux pluies diluviennes qui se sont abattues le 20 décembre sur la cité. Aucune réponse n’est jusqu’ici organisée, la plupart des organisations humanitaires étant en vacances de fin d’année. La rentrée des classes risque d’être perturbée si rien n’est fait.

 

 

Les commentaires sont fermés.