Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

15/07/2011

RDC:SOCIETE

Tension politique à Mbuji-Mayi: Ngoyi Kasanji et Roger Lumbala appellent à l’apaisement

 Le gouverneur du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, s’est entretenu, mercredi 13 juillet, dans son cabinet de travail à Mbuji-Mayi, avec le député national Roger Lumbala, président du Rassemblement congolais pour la démocratie/National (RCD/N). Ils ont évoqué la situation politique tendue dans la ville de Mbuji-Mayi depuis plus d’une semaine.

Cette atmosphère fait suite à des rassemblements publics, appelés  »matinées politiques », tenus à l’initiative respectivement d’Alphonse Ngoyi Kasanji, le mardi 5 juillet, et de Roger Lumbala, le samedi 9 juillet.

Les deux personnalités ont accepté de privilégier le dialogue et favoriser un climat politique apaisé entre les deux camps.

Pour les proches du gouverneur, les auteurs de propos outrageants à l’endroit du pouvoir établi étaient passibles de poursuites judiciaires. Selon eux, les présumés auteurs d’actes de vandalisme sur l’effigie du chef de l’Etat devraient aussi faire l’objet de poursuites.

De son côté, la plate-forme «Soutien à Etienne Tshisekedi» (Set) voulait que le gouverneur Kasanji reconnaisse qu’il avait manqué de respect vis-à-vis de leur leader politique [président national de l’UDPS] par des injures, au cours de sa matinée politique. Ils exigeaient des excuses.

Après la rencontre de ce mercredi, Roger Lumbala affirme que le gouverneur ne reconnaît pas avoir tenu les propos qui lui sont reprochés.

En revanche, Alphonse Ngoyi Kasanji indique qu’il examinera la demande d’arrêt de poursuites judiciaires contre les organisateurs de la manifestation d’opposition. Le conseil provincial de sécurité devrait se pencher sur la question.

Quant aux quatre autres jeunes de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) mis aux arrêts, le gouverneur estime qu’il appartient à la justice de se prononcer sur leur cas.

R.O/Expression-rdc

Les commentaires sont fermés.