Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/11/2009

Katanga : résultats de la révision des contrats miniers, réaction des députés provinciaux

Tsapue.jpg

L’Etat congolais pouvait gagner plus, en lieu et place des 315 millions de dollars annoncés par le ministre congolais des Mines. C’est la réaction de certains députés de la province du Katanga. Le député provincial Kapend a Kapend a précisé , quant à lui, que les négociateurs de cette révision des contrats miniers ont privilégié des intérêts des particuliers plutôt que ceux de la nation.

 

 

En réaction aux résultats obtenus à la fin de la résiliation des contrats miniers, l’honorable Kapend a Kapend , député provincial élu de Kolwezi, au Katanga, estime que l’assiette dans laquelle les négociations ont été faites n’avait pour finalité que de doubler ou de tripler les chiffres et aussi de résilier certains contrats. Ce qui constitue un manque à gagner au pays. Car, c’est sont des particuliers qui s’enrichissent au détriment de la nation, ajoute-t--il.

(Sur la Photo Gouv.Katanga Mois Katumbi)

Pour rappel, le processus de révision des contrats miniers engagé par le gouvernement congolais depuis plus de deux ans est arrivé à son terme. C'est ce qu'a annoncé samedi dernier le ministre des mines Martin Kabwelulu. Le gouvernement de la RDC, à travers son ministre en charge des Mines a renégocié tous ces contrats et a gagné près de 315 millions de dollars américains. Au total, 57 contrats et conventions étaient concernés. Résultat : aucun contrat n’a été jugé viable. Ainsi, 37 contrats ont été renégociés et 20 autres résiliés.
Il faut aussi rappeler que ce processus de rénegociation et de résiliation des contrats miniers n’a pas permis au gouvernement congolais d’évaluer les pertes subies par l’Etat congolais. La plupart de ces contrats étaient jugés léonins par les observateurs.



mines katanga.jpg

Par ailleurs, les élus du Katanga sont préoccupés par les effets négatifs de l’exploitation minière sur l’environnement dans la province. Selon eux, beaucoup d’écosystèmes sont détruits surtout autour des villes de Lubumbashi, Likasi et Kolwezi du fait de l’exploitation minière. Ces élus pensent que l’Etat congolais devrait prendre des mesures adéquates et préventives pour protéger l’environnement au lieu de se contenter de ne voir que les retombées financières et la création d'emplois qu’apporte cette activité.

 

Copyright Radio Okapi /Expression